Bryggen, le vieux port de Bergen

Bryggen, dont le nom signifie « le quai » en norvégien, est un quartier de Bergen datant de la fin du Moyen Age. En effet, à partir du XVème siècle, la ville fut un des ports les plus prospères de la Ligue Hanséatique, laquelle regroupa jusqu’à la fin du XVIIème siècle de nombreuses villes marchandes de la Mer du Nord et de la Mer Baltique. Avec ses dix-sept maisons colorées et alignées les unes à côté des autres, le comptoir de Bryggen pouvait entreposer à l’abri des intempéries diverses marchandises, dont principalement des céréales exportées de pays voisins ainsi que du poisson pêché dans les eaux froides de l’Atlantique Nord et destiné à être vendu dans l’Europe entière. Après le déclin de la Ligue Hanséatique, Bryggen continua des activités mercantiles jusqu’à la seconde moitié du XVIIIème siècle, et ce malgré les incendies successifs qui détruisirent certains entrepôts. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979, le quartier est aujourd’hui essentiellement touristique, accueillant en lieu et place des anciens comptoirs marchands des restaurants et des boutiques de souvenirs. Deux musées retracent cependant l’histoire de Bryggen : le Musée de la Ligue Hanséatique et le Musée de Bryggen.

2017-10-05-11-08-52.jpg

Lorsque l’on flâne sur les pavés de Bryggen, on ne peut s’empêcher de regarder les vitrines des boutiques de souvenirs débordant de produits dérivés, comme des parapluies aux couleurs du drapeau norvégien, des tricots aux motifs colorés typiquement scandinaves, sans oublier les fameux trolls dont les reproductions en résine épient les passants de leurs yeux malicieux. La première échoppe de Bryggen se nomme Julehuset, autrement dit « la Maison de Noël », et propose toute l’année des sujets de Noël, à l’instar de certains magasins que l’on peut croiser à Londres. Une autre boutique, estampillée « Knut Skurtveit » (photo), ne se démarque pas par les souvenirs qu’elle vend, mais plutôt par sa devanture quelque peu « bancale », preuve que le bâtiment ne date pas d’hier. Parfois, la curiosité nous mène à emprunter les ruelles étroites qui se glissent entre deux maisons et à découvrir de nouvelles petites boutiques. Et si l’on lève la tête, on peut se surprendre à voir des escaliers qui s’enchevêtrent d’une maison à l’autre. Mais ce qui marque le plus, c’est l’odeur du bois qui vient chatouiller les narines, rappelant plus un coin perdu à la campagne qu’une ville d’un peu plus de 275 000 habitants.

2017-10-03 12.48.37.jpg

Du fait de son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, Bryggen est une vieille dame dont il faut souvent s’occuper. Ainsi, il n’est pas rare de voir de temps en temps des boutiques fermées pour cause de travaux ou des échafaudages montés contre des maisons, toutefois recouverts d’une bâche reproduisant la façade originale du bâtiment restauré afin de dénaturer au minimum le site dans son ensemble. C’est le prix à payer pour préserver des attaques du temps qui passe un pan de l’histoire de la Norvège et de l’Europe du Nord.

2017-10-08 22.17.08.jpg

Bien que désormais investi par l’industrie du tourisme et du commerce, Bryggen a réussi à conserver son charme d’antan et demeure une des attractivités incontournables de Bergen. Parfaite image de carte postale, le quartier se laisse visiter avec plaisir et lenteur… en tout cas, tant que le ciel souvent pluvieux ne vous importune pas.

Site du Musée Hanséatique et de Schøtstuene

Site du Musée de Bryggen

5 commentaires sur « Bryggen, le vieux port de Bergen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s