Un peu de mythologie

Moins connue que les mythologies gréco-romaine et égyptienne, la mythologie nordique a aussi beaucoup influé sur les cultures. Apparentée à sa voisine germanique, elle est riche d’aventures, de légendes, de dieux, de déesses et de créatures fabuleuses et monstrueuses. Pendant des siècles, elle a régi la religion des Vikings, avant que ceux-ci ne se convertissent au christianisme à partir du Xème siècle. Cependant, elle a continué à exister au travers des divers syncrétismes entre chrétienté et paganisme. Certaines traditions ancestrales y font encore référence, tandis qu’elle transparaît dans des prénoms toujours donnés aujourd’hui. Malheureusement, instrumentalisée par le nazisme pour en faire sa propagande, elle est trop souvent associée à l’extrémisme par ceux qui la connaissent mal. Désormais, objet d’un long processus de réhabilitation, elle demeure tiraillée entre une minorité de nationalistes excités et le reste de la population qui la considère simplement comme un héritage culturel issu de leurs ancêtres Vikings. Par exemple, certaines entreprises portent des noms empruntés à la mythologie, comme le chocolatier Freia, ainsi que des gisements de pétrole et de gaz naturel en Mer du Nord (Troll, Hod, Frigg…). Aussi, dans les langues germaniques, les différents jours de la semaine sont chacun inspirés d’un dieu ou d’une déesse.

La mythologie, c’est surtout une histoire de dieux et de déesses liés entre eux par différents degrés de parenté et de hiérarchie, et ayant chacun un culte dédié et des attributs. Dans la mythologie nordique, les figures divines sont divisées en plusieurs classes, dont les Ases (Æser) et les Vanes (Vaner). Associés à la guerre et au pouvoir, les Ases s’opposent aux Vanes, rattachés quant à eux à l’agriculture et à la fertilité. Cependant, les Ases, qui vivent au domaine d’Asgard (Åsgard), cohabitent avec les Vanes, dont la résidence se nomme Vanaheim. En bas d’Asgard, on retrouve le monde des hommes, appelé Midgard. En tout, il existe neuf mondes, lesquels sont portés par l’arbre magique Yggdrasil. Ainsi, Asgard est soutenu par les branches les plus hautes, alors qu’au plus bas, entre ses racines, se trouve Hel, le monde des morts. Enfin, contrairement aux dieux grecs ou romains, les dieux nordiques ne sont pas immortels.

Conjointement, sont présents d’autres personnages, comme les Jotuns (Jotner), des géants personnalisant les forces de la nature. Leur domaine, qui s’appelle Jotunheim, a d’ailleurs inspiré le nom du massif montagneux de Norvège d’où s’élève le point culminant du pays, à plus de 2 300 m d’altitude. Mais il y a aussi les elfes (alver), êtres surnaturels dotés de pouvoirs magiques, les nains (dverger), maîtres du travail de la forge, les trolls, créatures facétieuses tantôt petites tantôt géantes, les lutins (nisser), petits individus protecteurs des humains et de leur foyer, et les walkyries (valkyrjer), guerrières accompagnant les hommes morts au combat au Walhalla (Valhall), le paradis des guerriers valeureux. Sans oublier les animaux monstrueux que sont les dragons, les serpents, les loups et les calamars géants, ces derniers étant connus grâce au fameux mythe du kraken.

L’histoire des dieux nordiques est également marquée par des évènements majeurs, comme la guerre entre les Ases et les Vanes ou bien le Ragnarok (aussi transcrit Ragnarök). Cet épisode, qui s’apparente à une fin du monde prophétique, décrit la lutte entre les Ases et les Jotuns, où la plupart des dieux et déesses a péri et à la suite de laquelle tout a dû être reconstruit par les quelques survivants. Aux origines toujours controversées, le Ragnarok pourrait marquer une transition entre la foi païenne et la foi chrétienne. Toutes ces histoires ont été mises par écrit par les scaldes, les poètes de la langue norroise, tandis que sorciers et prêtresses en assuraient le culte auprès de leurs semblables.

Les divers épisodes de la mythologie nous sont parvenus grâce à diverses sources, dont les sagas, ces écrits datant, pour les plus célèbres, des XIIIème et XIVème siècles, et relatant les aventures des Vikings. Bien que parfois contradictoires les unes par rapports aux autres, ces sources se complètent et permettent d’avoir de très nombreux éléments sur les mythes et légendes nordiques. De plus, les pierres runiques, monolithes sur lesquels sont gravées des phrases en runes, les lettres de l’alphabet norrois, nous fournissent de précieux indices sur la vie quotidienne et les croyances des anciens Scandinaves.

Voici quelques uns des dieux et déesses les plus importants (comme précédemment, les mots entre parenthèses sont les noms usités en norvégien moderne) :

Odin : plus puissant des Ases, il est le dieu de la guerre, de la poésie et du savoir. Il est le fils de Bor, dieu de l’ancien temps, et de Bestia, une géante. Après avoir tué le géant Ymir (Yme) avec l’aide de ses frères Vili (Vilje) et Ve, il crée à partir de sa chair le monde des hommes, Midgard, tandis que son sang avait déjà formé les océans. Puis, à partir d’un frêne et d’un orme, il donne vie aux deux premiers humains : le couple Ask et Embla. Ses attributs sont la lance et l’anneau et il chevauche un cheval à huit jambes. Il est aussi accompagné de deux corbeaux qui symbolisent chacun la mémoire et la pensée. Dans les écrits, il est cité sous de nombreux surnoms. Lors du Ragnarok, il est dévoré par le loup géant Fenrir (Fenris) mais est vengé par son fils Vidar. Son jour de culte est le mercredi, d’où le norvégien onsdag et l’anglais Wednesday (d’après son nom anglo-saxon Woden).

Frigg : plus puissante d’entre toutes, elle est la déesse de l’amour, du destin, du couple, de la maternité, du foyer et de la famille. D’une très grande beauté, elle est la première épouse d’Odin et la reine des Ases. Son attribut est le rouet, avec lequel elle file les nuages. Elle est aussi la patronne des fées. Son jour de culte est le vendredi, d’où le norvégien fredag et l’anglais Friday.

Jord : elle est la déesse de la terre vide et vierge et la deuxième épouse d’Odin. Elle a donné son nom au mot norvégien « jord », qui signifie « terre ». Elle est comparable à la déesse grecque Gaïa.

Thor (ou Tor) : second plus puissant des Ases, il est le dieu du tonnerre, des éclairs et de la pluie. Il est le fils d’Odin et de Jord. Son attribut est le marteau, baptisé Mjølnir, qu’il utilise comme arme. Il porte également des gants de fer pour tenir son marteau ainsi qu’une ceinture de force et se déplace grâce à un char tiré par deux boucs. Lors du Ragnarok, il terrasse le serpent géant de Midgard mais est empoisonné par son venin. Ses deux fils Modi (Mode) et Magni (Magne) y survivent et héritent de son marteau. Son jour de culte est le jeudi, d’où le norvégien torsdag et l’anglais Thursday.

Balder : dieu de la lumière, de la beauté, de l’amour et de la fortune, il est le fils d’Odin et de Frigg. C’est un dieu bon et amical, parfois trop clément pour le monde dans lequel il vit. Il est tué par son frère Hod, suite à une ruse de Loki, son opposé divin. Après le Ragnarok, il revient d’entre les morts et participe à la reconstruction du monde.

Hod : dieu aveugle, il est le fils d’Odin et de Frigg. Manipulé par Loki, il lance une flèche de gui sur son frère Balder et le tue. Tenu responsable de son geste, il est ensuite tué par son demi-frère Vali. Après le Ragnarok, il revient avec Balder du monde des morts.

Hermod : messager des dieux, il est le fils d’Odin et de Frigg. Chargé d’aller ramener Balder du monde des morts peu après avoir été tué, il annonce aux dieux que Hel, la gardienne des Enfers, n’acceptera sa libération que si tous les êtres vivants du monde le pleurent. Mais une géante refusant de pleurer, Balder ne peut pas être libéré. La géante était en réalité une métamorphose de Loki.

Loki (Loke) : fils de géants, il est le dieu de la malice, de la discorde et de l’illusion. Mauvais dieu et père de plusieurs monstres, il est toutefois accueilli par les Ases, qu’il trahit souvent. Après le meurtre de Balder, il est puni en étant attaché au cou d’un serpent dont le venin lui coule sur le visage mais il réussit à se libérer. C’est lui qui est la cause du Ragnarok, la fin du monde, en menant les géants de Jotunheim à la lutte face aux dieux et aux hommes. Il est finalement vaincu par Heimdall.

Heimdall : il est le gardien de Bifrost, le pont arc-en-ciel qui relie Asgard, le domaine des dieux, à Midgard, le monde des hommes. Il possède une épée et une corne de brume dans laquelle il souffle pour prévenir les Ases du danger. Il meurt en tuant Loki lors du Ragnarok.

Vali (Våle) et Vidar : fils d’Odin et respectivement des géantes Rind et Grid, ils sont les dieux du silence et de la vengeance. Le premier a été engendré afin de venger la mort de Balder et tue Hod, tenu alors responsable. Le second venge la mort d’Odin en tuant le loup Fenrir. Tous deux survivent au Ragnarok.

Njord : de la classe des Vanes, il est le dieu de l’océan. Il règne sur les vents et les courants marins et peut être imploré pour s’assurer d’une bonne pêche. Après la guerre entre les Ases et les Vanes, il est accueilli par les Ases pour vivre à leurs côtés. Il est le père de Freyr et Freyja, qu’il aurait eu avec sa sœur, prénommée aussi Njord. Une autre hypothèse prétend qu’il serait androgyne et donc à la fois le père et la mère de ses enfants.

Freyr (Frøy) : fils de Njord et frère jumeau de Freyja, il est le dieu de la moisson et de la fertilité. Il est souvent symbolisé par un phallus, tandis que l’animal qui lui est associé est le sanglier. Son bateau peut aussi bien naviguer sur mer que sur terre. Lors du Ragnarok, il est tué par le géant Surt, qui enflamme ensuite le monde.

Freyja (Frøya) : fille de Njord et sœur jumelle de Freyr, elle est la déesse de la fertilité, de l’amour et la maternité mais aussi de la guerre et de la mort. Elle voyage sur un char tiré par deux chats et possède un manteau en plumes de faucon et un collier d’or et d’ambre, dotés chacun de pouvoirs magiques et donc très convoités. Un peu à l’instar de son frère, l’animal qui la symbolise est la truie. Elle est souvent confondue avec Frigg à cause de leurs nombreuses similitudes.

Tyr : il est le dieu du ciel, de la guerre, de la stratégie, de l’ordre et de la justice. Il perd sa main droite en la plaçant dans la gueule du loup Fenrir pour l’amadouer avant de le ficeler, d’où son surnom de « dieu manchot ». Il est tué lors du Ragnarok par Garm, le chien qui garde l’entrée du monde des morts. Son jour de culte est le mardi, d’où le norvégien tirsdag et l’anglais Tuesday. Il est d’ailleurs comparé au dieu romain Mars.

Sol et Mani (Måne) : ce sont les personnifications du soleil et de la lune. Lors du Ragnarok, ils sont poursuivis puis attrapés par des loups. Leurs jours de culte sont le dimanche et le lundi, d’où le norvégien søndag et mandag et l’anglais Sunday et Monday.

Dans la culture populaire, l’héritage de la mythologie nordique est surtout dû au romancier britannique J.R.R. Tolkien, qui s’est inspiré en partie des légendes germaniques et scandinaves pour créer son univers du Seigneur des Anneaux. Comme dans son oeuvre, Midgard, le monde des hommes, peut se traduire par « Terre du Milieu », les nains sont des mineurs et des orfèvres hors pairs et la fin voit s’affronter les forces du bien et du mal dans une ultime bataille, bien que l’issue soit différente. De plus, en tant que spécialiste des langues anciennes, il a puisé une partie du vocabulaire qu’il a imaginé dans la langue norroise et son utilisation dans les textes mythologiques.

Au début des années 60, le dieu Thor a été décliné aux Etats-Unis en super-héros de bandes-dessinées. Apparu chez Marvel Comics, son pendant fantaisiste a été créé par l’éditeur Stan Lee, le scénariste Larry Lieber et le dessinateur Jack Kirby. En 2011, le comic a été une première fois adapté au cinéma avec l’acteur australien Chris Hemsworth dans le rôle titre. Le film a ensuite été prolongé de deux suites, pendant que Thor est également devenu un des personnages majeurs de la nouvelle série cinématographique Avengers pour quatre épisodes. Thor dispose des mêmes attributs, comme son marteau, et lutte contre Loki, le super-vilain. Sa filiation reste identique, bien que quelques détails soient modifiés.

Enfin, la série dano-norvégienne Ragnarök, diffusée sur la plateforme de téléchargement Netflix depuis le 31 janvier 2020, s’inspire elle aussi de la mythologie nordique. Métaphore de la protection de l’environnement, elle conte la lutte d’un adolescent prénommé Magne, réincarnation de Thor, et de sa bande de copains contre une famille d’industriels, héritiers des terribles géants de Jotunheim.

Entre temps, plusieurs jeux vidéos revisitent la mythologie nordique pour créer un univers fantastique dans lequel évoluent des personnages inspirés des dieux, déesses et autres créatures légendaires. Cependant, quoi de mieux que de se plonger dans les sagas médiévales et de retourner aux racines du mythe.

Un commentaire sur « Un peu de mythologie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s